Agrément BPE 016 

     Agrément CIR

Crédit Impôt Recherche

   Agrément conseil

          CE 01621

 

    Copie de Lunettes2 

 02 38 64 10 33

   Du LUNDI au

    VENDREDI

   de 9h à 17h

 


Region Centre Val de Loire 2015

france agrimer cdhr centre

Suivez-nous sur LinkedIn !

logo linkedin image linkedin

Contrôle des tarsonèmes

Le CDHRC travaille depuis plusieurs années sur l’étude de méthodes alternatives aux produits phytosanitaires contre les acariens et plus particulièrement contre les tarsonèmes (Polyphagotarsonemus latus). Cet acarien est problématique sur plantes grimpantes et notamment sur le jasmin étoilé (Trachelospermum jasminoides) et les producteurs sont dans une impasse technique avec la réduction du nombre de matières actives homologuées et une volonté de réduction des intrants chimiques.

IMG 9248

C’est pourquoi le CDHRC a pour objectif de mettre en évidence les méthodes alternatives intéressantes et d’aller jusqu’au transfert technique chez les pépiniéristes. Les méthodes de lutte étudiées sont de différentes natures :

- Lâchers d’auxiliaires (Amblyseius californicus et Amblyseius swirskii) avec une installation préventive dans la culture par lâchers tous les 15 jours. Des lâchers curatifs sont testés lorsque la population de tarsonèmes devient trop importante ou que des symptômes sont visibles.

Dispositif essai Tarso r

- Combinaison des lâchers d’auxiliaires (réalisé de la même manière que précédemment) et de la taille des apex lorsque la population de tarsonèmes n’est plus maitrisée par les auxiliaires

- Combinaison de la lutte mécanique (avec un produit à base de kaolin) et de la taille des apex

- Utilisation de micro-organismes (produit à base de Beauveria bassiana)

L’identification de plantes de service est également en cours. L’étude de plusieurs plantes pouvant être des plantes indicatrices de la présence de tarsonèmes avant leur installation dans la culture a été commencée en 2019. Parmi les plantes testées, il y a le Calibrachoa, l’Impatiens, la Sauge ou encore le Gerbera. L’intérêt d’une plante à pollen, comme plante nourricière pour les auxiliaires lâchés doit aussi être évalué.

calibrachoa2  sauge

Une partie importante du projet visera à évaluer la faisabilité technique (identification de freins pour la mise en place à grande échelle, ressenti des producteurs…) et économique des différentes solutions alternatives en entreprise.

 

Si vous êtes intéressés, contactez-nous !

ASTREDHOR LB CDHRC RVB  Bloc marque Région Centre Val de Loire 2015

Comité de Développement Horticole de la Région Centre Val de Loire - Domaine de Cornay 45 Saint Cyr en Val
Tel : 02.38.64.10.33 - Mentions légalesPlan du site - Crédits
Ce support a bénéficié des cofinancements de la Région Centre Val de Loire et de France Agri Mer
Création Site Internet Orléans/Tours : Altaïsweb